Logo de l'AUTODROME

Vos billets

The cart is empty
home-tracke #noussommesNASCAR
Connectez-vous

Entrevue avec Vincent Vachon #83

Entrevue avec Vincent Vachon #83

Avec la saison 2017 sur le circuit de l’autodrome Chaudière qui approche à grands pas. L’autodrome profite de l’occasion pour vous présenter quelques coureurs qui se seront en piste à Vallée-Jonction cet été.

L’autodrome Chaudière s’est entretenu avec Vincent Vachon (#83) de la série Nascar Semi-Pro Excavation A.D. Roy.

Autodrome Chaudière (AC). Parle-moi de ton cheminement en course automobile ?

Vincent Vachon (VV). C’est en ’98 lorsque j’avais 15 ans que j’ai commencé à suivre les courses. Pendant plusieurs années, j’ai joué pas mal tous les rôles : spotter, assistant mécanicien, chef mécanicien, etc. C’est en 2007 à 24 ans que j’ai commencé la compétition en classe amateur (anciennement semi-Pro) au volant d’une Pontiac LeMans ’80. J’ai fait quelques courses en Sportsman en 2014-2015. J’évolue maintenant en Semi-Pro.

AC. Quel est ton plus beau souvenir à l’Autodrome Chaudière ?

VV. Une victoire l’an passé. Je crois que c’était lors de l’avant-dernier programme.

AC. Qu’apprécies-tu le plus dans l’expérience de courser à l’autodrome Chaudière à Vallée-Jonction.

VV. L’ambiance, les spectateurs, c’est toujours plaisant de venir à Vallée-Jonction. Mais la piste, c’est comme un ‘mini Bristol’, c’est vraiment une belle expérience.

AC. As-tu un objectif particulier pour la saison ?

VV. C’est de m’amuser avec mon équipe. On ne veut pas trop se mettre de pression. Habituellement lorsqu’on adopte cette attitude, les résultats devraient suivre.

AC. Pourquoi le numéro 83  ?

VV. Ce n’est pas compliqué. C’est mon année de naissance.

AC. As-tu des partenaires pour la saison ?

VV. J’ai plusieurs partenaires que j’aimerais remercier : Auto-Moto Canada, Frameco, Recyclage Métaux St-Hilaire et surtout Kenny Asselin qui a acheté la voiture pour cette saison, une chevrolet Camaro ’80.